[Chronique #2] Lux-1 Obsidienne – Jennifer L. Armentrout

Salut à tous, c’est Téia !

Dans l’article qui suit je vous parle de ma lecture commune du mois de Novembre, réalisée en partenariat avec Sphinxou Hyde des Merveilles Livresques.  Nous réalisons toutes les deux le défi PKJ de Novembre et nous avons voulu rajouter une petite difficulté supplémentaire : à savoir réaliser une lecture commune et en parler sur nos blogs respectifs (CF en bas de l’article pour les liens.) Après discussion, nous avons choisis Lux T-1 ; Obsidienne de Jennifer L. Armentrout.

Lux T-1, Obsidienne : de quoi ça parle ?

Suite à la mort de son père, Katy et sa mère quittent la Floride pour s’installer en Virginie-Occidentale, dans une petite ville éloignée de tout. Dans ce nouvel horizon, Katy fera la connaissance des jumeaux Black, l’adorable Dee et l’arrogant Daemon. Au fur et à mesure de son aventure, Katy découvrira que les habitants de la petite ville paumée de Virginie-Occidentale semblent se méfier et fuir la famille Black. Pourtant, malgré les avertissements et l’antipathie claire de Daemon, Kat’ se liera d’amitié avec Dee et à ses côtés, elle se rendra compte que Dee et son frère ne sont pas ce qui semblent être.

L’histoire et L’univers :

L’histoire n’est pas originale. En effet, le schéma narratif est assez « banal ». Une jeune femme arrive dans une nouvelle petite ville en espérant retrouver une vie tranquille suite à un changement familial. Malheureusement les choses ne se passent pas comme elle l’aurait espéré et elle se retrouve malgré elle mêlée à des histoires surnaturelles pleines de créatures fantastiques et bien souvent très belles. On rajoute à cette équation un jeune mâle taciturne et antipathique et nous avons là le schéma du roman. Toutefois, la petite surprise qui fait très plaisir et qui pour le coup casse la monotonie de ce dessin, c’est l’originalité des créatures. En effet, on s’attend à des créatures de types vampires, loup-garou, voire même peut-être démon ou ange, et au final on se retrouve avec une espèce totalement nouvelle qu’on a pas spécialement l’habitude de voir avec ce genre de schéma.

Ainsi, l’univers de Jennifer Armentrout est assez surprenant mais aussi original. Je ne m’y attendais absolument pas. Toutefois, j’aurais aimé que le peuple qu’elle décrit soit un peu plus approfondi et peut-être un peu moins stéréotypé. Car là bien que novateur, nous retrouvons toujours la vision assez manichéenne du bien contre le mal, des méchants qui veulent s’emparer des pouvoirs des gentils. Et ça, c’est très dommage.

Les Personnages :

Les personnages sont selon moi très stéréotypés. Il s’agit d’un schéma que nous retrouvons régulièrement dans les romans Young Adult. Une jeune-femme arrive dans une nouvelle ville et elle rencontre une meilleure amie et un beau ténébreux tous deux bien mystérieux. Se rajoute à ce trio des personnages adjuvants amis ou ennemis qui aideront ou mettront des bâtons dans les roues de notre nouvelle venue. Toutefois, bien que stéréotypés, les personnages sont assez bien construit pour qu’on puisse s’y attacher. Personnellement, malgré le schéma j’ai adoré détester Daemon.

Pour vous en dire plus sur les personnages, nous retrouvons donc ici un trio autour duquel toute l’intrigue gravite. Tout d’abord, nous avons Kate, la nouvelle venue. Je me suis beaucoup identifiée à Kate. Elle possède des qualités que j’aimerais bien avoir mais surtout, sa passion pour les livres et son côté casanière m’a renvoyé une image dans laquelle je me suis immédiatement retrouvée. Aussi, l’attachement s’est fait tout seul. Par contre, je dois bien avouer que parfois, j’aurais eu envie de la frapper. Elle prenait des décisions que moi je n’aurais pas prise. Cela doit être dû à l’identification, mais j’ai pris toutes ses aventures très à cœur, peut-être même un peu trop parfois.

Par la suite, nous rencontrons Dee, la meilleure amie très positive et assez enjouée. Dès qu’elle apparaissait, j’imaginais un petit lutin ou une petite fée très mignonne le sourire aux lèvres. C’était un peu la bouffée d’air frais dans ce roman.

Enfin, pour clore ce trio nous avons Daemon. Ce garçon aurait mérité des claques. Il a tout pour être charmant mais il fait tout pour se montrer détestable. Certes, il fait ça pour protéger sa sœur et probablement Kate, mais parfois, il devrait arrêter la surprotection et penser à lui. Ce qu’il fait à la fin, mais bien évidemment cela ne se passe pas comme il l’aurait souhaité, ni comme moi je l’aurais voulu. Vivement le tome 2.

Ce qui m’a plu également, c’est la relation entre ces trois-là. Elle n’est pas simple, elle peut même devenir frustrante parfois car Daemon essaye par tous les moyens de la freiner mais malgré tout, on sent qu’une complicité nait et donc on ne peut que souhaiter le meilleure pour ce trio.

D’autres personnages se greffent à ce trio, mais dans ce premier tome ils sont assez transparents. On ne les découvre pas autant que trio central et c’est peut-être dommage. Car honnêtement, ils n’ont été qu’un fond très stéréotypés tout au long de ma lecture et je ne m’y suis pas spécialement intéressée plus que ça. J’espère qu’ils seront un peu plus creusés dans les prochains tomes.

Le rythme et le style.

Le style de ce roman est fluide, même si parfois je l’ai trouvé minimaliste. Toutefois, il reste très correct et assez plaisant à lire. Ce n’est pas compliqué, aussi on enchaîne la lecture assez rapidement.

Cela me permet d’enchaîner sur le rythme, que j’ai trouvé correct également même si parfois il devient beaucoup trop rapide. En effet, l’histoire se déroule sur plusieurs mois et j’ai l’impression que pour respecter ce timing, l’auteur a fait le choix de passer certains éléments sous silence voire dans sauter alors qu’ils auraient mérité d’être approfondis. Ainsi, ce rythme rapide nous laisse beaucoup de questions qui j’espère trouveront des réponses dans le tome suivant.

En résumé.

Il s’agit donc pour moi d’une bonne lecture détente et sans prise de tête. Bien que stéréotypé, j’ai été surprise par l’univers de l’histoire, les créatures présentes ne sont pas habituelles et c’est ce qui rend ce roman original. Les personnages, du moins le trio central, sont attachants, bien que nous prenions plaisir à détester Daemon. L’identification à Kate s’est faite très facilement, ce qui rend le roman encore plus prenant puisque nous avons l’impression de vivre les aventures de Kate à sa place.  Toutefois, le rythme parfois trop rapide nous laisse énormément de questions sans réponses et le style est assez minimaliste.

Note : 3.5/5

Informations complémentaires :

Blog de Sphinxou: Merveilles Livresques

Sa chronique de Lux : ici

 

Téia. ♠

Alasteia

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *