[Chronique #4]NIL, les secrets de Nil – Lynne Matson

Salut à tous, c’est Téia !

Aujourd’hui, je vous retrouve pour parler du second tome de la saga NIL, les secrets de NIL publié chez PKJ. Avant toute chose, je voudrais vous mettre en garde : il pourra y avoir des spoils. Dans le sens où certains éléments du livre pourront être révélés afin de me permettre d’étayer mon argumentaire. Je tâcherai d’être la moins spoilante possible en surveillant mes propos. Tou

tefois, si jamais il y en a, je vous présente mes excuses par avance et vous invite à passer votre chemin si vous n’avez pas encore lu la saga. Cela étant dit, parlons de ce second tome, qui m’a peut-être moins emballé que le premier.

Les secrets de NIL, de quoi ça parle ?

Le départ de Charley et de Thad n’aura rien changé. NIL demeure en gardant jalousement ses prisonniers pour elle et en continuant à leur faire vivre leur routine macabre. Pendant ce temps-là, dans notre monde, Skye et son père s’intéressent aux mystères de l’île, inexistante aux yeux du monde entier. Grâce au journal de feu oncle Scott, ils arrivent à localiser potentiellement l’île et décident de s’y rendre, poussés par leur curiosité. Ainsi, Skye et son père partent dans le Pacifique. Là-bas, les mystères s’épaississent et c’est en voulant en savoir plus que Skye se retrouve volontairement sur NIL. Mais loin d’être désarmée, avec l’aide de Reeves et de leurs camarades de Thad, ils décident de s’attaquer à NIL.

L’histoire et L’univers :

Le schéma de base est identique au premier tome. Ainsi, nous retrouvons nos adolescents piégés sur une Île mystérieuse et pleine de danger, luttant pour leurs survies et leurs fuites. Nous retrouvons également nos portes entrantes et sortantes, nos prédateurs carnivores, nos chats tout mignons et notre cité. J’ai eu peur en débutant ma lecture d’avoir en face de moi une simple copie du premier tome, sans aucune nouveautés. J’avoue avoir été déçue par cette perspective. Toutefois, l’arrivée de Skye bouscule un peu ce schéma. Et j’insiste sur l’un peu”. En effet, l’idée reste plus ou moins la même, on est bloqué, notre seule chance de fuir, c’est d’attraper une porte sortante pour nous enfuir. Cependant, les choses semblent se complexifier pour eux. Les prédateurs carnivores sont de plus en plus présents et le danger qu’ils représentent plane toujours un peu plus sur nos adolescents. Ce danger corse donc notre schéma de base et rend la survie plus importante et l’ambiance un peu plus pesante. Cela participe aussi à l’augmentation de la pression.

Avec l’arrivée de Skye, nous avons également l’apparition de deux nouveaux personnages qui viennent épaissir les mystères de NIL. Paradoxalement, ils sont également la clé de ses mystères. Ainsi, on apprend le but de l’île, du moins le but que lui donnent ces deux nouveaux personnages, la signification des symboles dont on nous parle depuis le premier tome, mais surtout on comprend pourquoi nos personnages sont si jeunes. Par ce biais, l’auteur donne une explication logique permettant de justifier son choix et j’ai trouvé cela bien construit et très bien amené. Disons que grâce à cette explication, on arrive à donner une chance à ce schéma de personnage adolescent que l’on retrouve quasiment toujours dans les romans Young Adult aujourd’hui. J’ai bien aimé cette idée.

Le sentiment d’urgence que je décrivais dans ma première chronique est de plus en plus présent. On sait que les jours leur sont comptés, mais le danger augmentant, l’horloge tourne plus vite encore et leur vie est beaucoup plus en danger que dans le premier tome. Ce sentiment d’urgence et probablement l’angoisse que l’on peut ressentir pour les personnages augmente encore plus lorsque l’on se rend compte que le compteur de Reeves est bientôt terminé, mais encore plus lorsque ce dernier ( abruti !!! ><) prend une décision qui remet en question sa survie et qui réduit fortement ses chances de s’en sortir. Je vous assure qu’à ce moment là, si j’avais pu, je lui en aurais mis une.

Avec cette nouvelle décision, il ne met pas seulement en jeu sa propre survie, mais bel et bien celle de tous les habitants de l’île. Y compris celle des deux nouveaux protagonistes. Cette décision donne à l’histoire un nouveau but à atteindre. Il ne s’agit plus seulement de s’échapper de l’île, mais d’arrêter cet engrenage macabre et sans fin qui dure depuis bien trop longtemps. D’un objectif individuel, on passe à un objectif de groupe et j’ai trouvé cette idée assez sympathique. Cela donne une nouvelle vision de la nature humaine dont je parlais dans la première chronique, surtout en ce qui concerne l’esprit d’équipe et d’entraide. Cela se voit lorsque le plan est révélé au reste de la cité ou que celle-ci se cède en deux.

Avec tout cela, on s’attend à un changement radical de l’esprit de NIL, on se met à espérer et à soutenir les personnages dans leur quête. Toutefois, comme pour le tome 1, la fin est frustrante. Il y a un élément qui vient perturber le plan de nos héros et ainsi, cela nous laisse dans un tel état que l’on attend le tome 3 avec impatience. Car oui, on le sait, c’est confirmé,  NIL prépare quelque chose et cela risque d’être magistralement machiavélique.

Concernant la romance de l’histoire, car oui, comme dans le premier tome, il y a une romance. Et je vous laisse deviner entre qui et qui…

Et oui, c’est bien entre Reeves et Skye. Surprenant n’est-ce-pas ? Bon mon côté fleur bleue a adoré retrouver une romance, il a même trouvé cette histoire touchante et mignonne…mais ça s’arrête là. Mon dieu, que c’est répétitif ! Sérieusement, le schéma est identique au premier…La nouvelle fille arrive, elle trouve Reeves et bien que celui-ci tente de se la jouer mec inaccessible (Talia du premier tome, souvenez-vous en !) et bien il finit quand même par faire exactement les mêmes choses que Thad. Voire même à penser comme lui….Bon sang ! Un peu de nouveauté que diable ! Le reste est top pourquoi reprendre ce schéma ? Bref, vous l’aurez compris, cette romance m’a beaucoup moins emballé que la première, je l’ai trouvée redondante et donc lassante.

Les personnages :

Après mon monologue de trois kilomètres pour l’histoire, je vais essayer d’être plus concise pour les personnages. Sinon, je vais en perdre plus d’un.

Dans ce second tome, nous retrouvons donc les personnages laissés en suspens au départ de Charley et Thad. De ce côté là, cela marque bien la continuité avec le premier tome. Logique me diriez-vous. En effet. Toutefois, cette continuité est quelque peu mise à mal par le fait que ces personnages passent légèrement au second plan, voire tendent à disparaître complètement surtout lorsque la cité se cède en deux. Et ce point-là, m’a beaucoup déçue. J’étais heureuse de les retrouver, vraiment. Je m’y étais attachée et même si j’avais mes chouchous, j’aurais aimé voir les autres prendre un peu plus d’assurance que dans le premier tome et malheureusement, ça n’arrive pas.

Ce tome se compose d’un noyau central très important composé du couple de l’île, de Dex, de Jillian et euh…du petit qui suivait Thad partout dans le premier tome…(pardon mais le nom m’a échappé…). A ce noyau central se greffe deux nouveaux personnages : Paulo et Maaka. Et c’est ce petit groupe qui va permettre à l’histoire d’avancer. Les autres personnages ne sont là que pour les aider, voire même ils seront là que pour apporter un peu d’histoires annexes…Mais ils sont peu détaillés, peu mis en avant…Ils sont là sans être vraiment là…Comme si Lynne Matson avait mis trop de personnages et qu’elle n’accordait au final que peu d’importance à ces nouvelles créations. Je peux comprendre, mais je trouve cela très dommage parce que du coup, cela casse avec l’esprit du un. Chaque personnage avait son histoire, son avenir, sa volonté. À ce moment, ils deviennent un simple enjeu, un objet de quête que le noyau central doit sauver. Et la scission de la cité rend cette impression encore plus flagrante. Car le petit groupe qui part s’isoler et bien on ne sait pas ce qu’il devient avant la grande aventure finale et encore, c’est passé très rapidement.

Sinon, pour en revenir aux deux zigotos amoureux. Reeves nous apparaît dans ce tome-ci plus complexe qu’il ne le laissait paraître dans le tome précédent. Plus fragile aussi. La responsabilité de chef de la cité lui pèse énormément sur les épaules, surtout depuis qu’il a pris la décision de tous les sauver. Il en devient parfois assez énervant même. Il s’oublie au profit des autres et lorsque tu as un compteur au-dessus de la tête, je ne pense pas que cela soit une très bonne idée. C’est touchant, mais agaçant. Il reste toutefois intriguant et intéressant. Il a un petit côté pugnace et tenace qui n’est pas pour me déplaire.

Skye, elle est forte, téméraire, empathique et altruiste. Peut-être un petit peu borné aussi. Je l’aime bien. Bon, par moments, elle m’a un peu agacé. Surtout par son côté sceptique. Elle a le journal de son oncle sous les yeux, son père lui explique ses recherches, mais non…pour elle NIL reste un endroit inexistant. Certes, elle est assez cartésienne, peut-être plus que Charley, mais même. On lui met les preuves sous les yeux, et elle n’y croit pas. Elle est bornée. Quand elle a une idée en tête, elle ne l’a pas ailleurs. À la différence de Charley, Skye possède un lien très fort avec NIL. On s’en aperçoit au fur et à mesure de notre lecture que ce lien est très important et qu’il sera probablement déterminant dans le tome 3. Ce petit plus rend Skye plus intéressante que Charley et lui donne sans doute un peu plus d’importance que l’ancienne héroïne.

Les personnalités de Dex et Jillian sont, elles aussi, un peu plus détaillées, on les découvre davantage que dans le premier tome mais surtout sous un nouveau visage et ce que l’on découvre m’a bien plu. J’ai bien aimé la personnalité du petit-qui-suivait-Thad-partout-dans-le-premier-tome aussi. Ils sont très attachants tous les trois.

Maaka et Paulo, les deux petits nouveaux. Ces deux-là sont mystérieux, tout comme NIL et tout comme NIL, ils ont leurs propres mystères et il est difficile de les approcher. Reeves s’en rendra compte avec Maaka et Skye avec Paulo. Toutefois, ce dernier reste toutefois plus humain que Maaka. Il semble avoir plus de sentiments que le premier qui lui semble juste être programmé pour remplir sa mission. Ce qui est d’ailleurs très, très frustrant et agaçant.

Le rythme et le style.

À ce sujet, je n’ai pas grand-chose à dire. En effet, le style reste le même que dans le premier tome : minimaliste, sans fioritures ni effets de style trop, trop. Il est fluide et agréable à lire.

Nous retrouvons l’alternance des points de vue de Reeves et de Skye, ce qui nous donne une bonne vision d’ensemble, sans l’effet de redondance que j’ai pu reprocher au premier tome et donc il y a moins de lenteur. Bon, tout est relatif, j’aurais bien aimé que les mystères se résolvent plus vite, mais c’est mon petit côté impatient qui parle. Ce n’est pas un réel point noir. Cette alternance nous permet donc d’avoir deux aperçus différents de ce qui se passe sur NIL, nous pouvons avoir accès à des événements qui ont lieu simultanément et donc par conséquent à des informations complémentaires qui nous permettent, nous lecteur, d’avancer un peu plus vite que les personnages. Seul petit bémol, lorsque chaque personnage raconte à l’autre ce qu’il a appris, on peut avoir cet effet de redondance trouvé dans le premier tome (description de la même scène par deux personnages différents).

Le rythme reste donc soutenu comme dans le premier tome, même s’il s’accélère un peu plus dans les dernières pages. Pour au final, ne pas vraiment retomber avec la fin du livre qui nous annonce une suite qui va vraiment envoyer du lourd.

En résumé.

À la différence du premier, il ne s’agit pas d’un réel coup de coeur, mais plutôt d’un roman que j’ai énormément apprécié. Les quelques redondances mais surtout l’histoire d’amour un peu trop semblable à la première m’ont refroidi. Ce deuxième tome reste totalement addictif, il vous fera pleurer, rire, angoisser et vibrer. Si bien que, lorsque le trois est sorti, je me suis précipitée en librairie l’acheter. Je ne peux donc que vous le conseiller, même si une fois que la saga NIL vous embarque, vous ne pouvez plus la lâcher.

Téia. ♠

PS : Si vous êtes arrivés jusqu’ici, un grand bravo à vous !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *